Presse


Le Dauphiné - Vaucluse - 13 novembre 2012



«Succès du duo Double Piano»

«Dans le cadre des Dimanches de l’Orangerie proposés par l’association “Liszt en Provence”, les mélomanes venus nombreux ont été séduits par les interprétations du duo Double Piano.»


Lire l'intégralité de l'article


Le Dauphiné - Jocelyne Bianchi-Thurat - 29 octobre 2012


«Anne-Céline Barrière et Nicolaï Maslenko étaient vendredi sur la scène du Théâtre du Briançonnais avec  le duo Double Piano. Ils ont volontairement choisi ce nom neutre, pour ne mettre en avant que leur harmonie, l'ensemble que forment leur quatre mains qui se poursuivent et se retrouvent sur le même clavier [...] La gentillesse et la passion que manifestent les deux virtuoses lors des rencontres avec le public transparaissent dans leur interprétation. Celle d'une musique délicate et fluide, parfois fantasque, jamais compassée, toujours vivante.»


Lire l'intégralité de l'article

Le Bien Public - 28 mai 2012


«[...]le duo Double Piano au piano à quatre mains ont tenu la vedette du répertoire Debussy [...]

Les spectateurs ont pu apprécier la complicité particulière des jeux de mains des deux talentueux interprètes grâce à un écran géant installé en fond de scène [...] Les nombreux applaudissements du public ont rappelé les artistes sur scène pour une interprétation du Triomphe de Bacchus de Claude Debussy, une œuvre correspondant parfaitement au thème de ce festival [...]»


Lire l'intégralité de l'article


La Tribune - Le Progrès - Jean-Luc Perrot - 24 mai 2012


«...Dramatique à souhait, le concerto pathétique de Liszt permettait de dévoiler d’autres facettes du duo: velouté des sonorités, limpidité des traits, puissance également, le tout en parfait osmose... avec quelle assurance rythmique le duo enleva les Variations de Lutoslawski.
Du grand art applaudi à juste titre...»


La Lettre du Musicien-décembre 2010-Nathalie Renvoisé


Piano à quatre mains au musée Carnavalet

Au musée Carnavalet à Paris, dans le cadre de la saison musicale Muse et Danse, le Duo Double Piano- Anne-Céline Barrère et Nicolaï Maslenko-s’est produit dans une sélection astucieuse de pièces qui convenaient particulièrement bien au charme du salon Bouvier.

En première partie, la Petite Suite de Debussy (En bateau, Cortège, Menuet et Ballet), un recueil composé sans prétention, paraît-il, que de «faire plaisir humblement», et comment!...

Ensuite, les Jeux d’enfants de Bizet, série de douze délicieuses petites pièces (L’Escarpolette, La Toupie, Les Chevaux de bois, Colin-Maillard...) qui rappellent de loin les Scènes d’enfants de Schumann. Un répertoire sans prétention, mais bien choisi, qui a permis à deux pianistes qui jouent à quatre mains comme d’un seul instrument.

Fondé en 2006 et déjà couronné de nombreuses récompenses, le duo se distingue par une complicité évidente et beaucoup d’ingéniosité dans son exploration du répertoire pour quatre mains: clarté des voix, recherche des timbres, souci de complémentarité et de maîtrise de l’ensemble, autant de qualités qui font apprécier, voire redécouvrir la richesse du piano à quatre mains. La seconde partie, plus convenue, réunissait une sélection de Danses hongroises de Brahms et de Danses slaves de Dvorak pleines d’entrain.  


Corse Matin - 12/08/2009 - Laure Filippi


Un millier de spectateurs sous le charme de l'Opéra

«[...] La Valse Perdue d’Offenbach, un spectacle enjoué et enlevé, mêlant habilement musique, théâtre, voix et piano. [...]»


Forum Opéra - 04/06/2009 - Christophe Schuwey


Et que ça tourne !

«[...] Les points forts de la soirée sont assurément l’engagement scénique sans faille du quatuor (les pianistes participant autant à la mise en scène que les deux chanteurs) et les excellentes qualités musicales de chacun. [...]. Quant aux pianistes Anne-Céline Barrère et Nicolaï Maslenko du duo «Double Piano», ils sont des accompagnateurs rêvés, d’une superbe musicalité et d’une intelligence dramatique sans faille. [...]»

«[...] Cette Valse Perdue d’Offenbach est en somme une belle proposition, un spectacle qui s’exporte facilement et qui mériterait de l’être : l’assurance de passer une bonne soirée, légère et amusante, l’occasion de sortir un peu des sentiers battus et de découvrir des personnalités artistiques rafraîchissantes. Isabelle Druet nous confiait considérer aussi cette petite opérette comme une porte d’entrée pour néophyte vers le monde lyrique. On espère donc voir cette sympathique production tourner un peu partout, pour le plus grand plaisir de chacun. [...]»


Lire l'intégralité de l'article

                                                                         La République du Centre - 25/11/2008


Maintenon : Vent de jeunesse et de fougue pour le récital de piano de l'Orangerie

«[...] Ce jeune couple, uni dans la vie comme sur scène, avait choisi des pièces connues comme "Ma mère l'oie" de Maurice Ravel, particulièrement bien interprétée, avec les sonorités brillantes de Laideronnette impératrice des pagodes et Les entretiens de la Belle et le Bête aux plans sonores bien différents ... Le concert se termina par les Six premières danses hongroises de Johannes Brahms interprétées très brillamment.»

                                                                                            Ouest France - 14/08/2007


Musical estival au prieuré : le récital à quatre mains séduit le public

«C'est dans la cadre du rendez-vous Musical estival qu'Anne-Céline Barrère et Nicolaï Maslenko ont donné un récital de piano à quatre mains.Le concert a empli, dimanche, la salle du Prieuré de Mayanne. Le couple a offert des moments de bonheur aux mélomanes[...]. Une réelle complicité réunit ces musiciens au jeu délié et fort.[...]»

 

duo Double Piano, Nicolaï Maslenko et Anne-Céline Barrère, piano à 4 mains et 2 pianos, piano duet, piano duo